De nombreux citoyens s’entraident déjà via le système des 500 euros supplémentaires non taxés par mois

De nombreux citoyens s’entraident déjà via le système des 500 euros supplémentaires non taxés par mois
Depuis le 15 juillet, certains employés, indépendants et pensionnés peuvent gagner jusqu’à 500 euros supplémentaires non taxés par mois. Dans cette période, 108 citoyens l’ont fait via la prestation occasionnelle de services entre particuliers et 445 personnes via le travail associatif.

Les travailleurs qui prestent au moins à 4/5ième, les indépendants exerçant leur activité à titre principal et les pensionnés entrent en ligne de compte pour ce nouveau statut. « Une campagne a été mise sur pieds pour la communication de ce nouveau statut. Elle est attendue pour le mois de septembre » explique la Ministre De Block.

Souvent, les gens bricolent, s’entraident gratuitement ou sont payés au noir. Avant, les revenus occasionnels étaient trop taxés et nécessitaient une lourde administration. « Avec le système des 500 euros supplémentaires non taxés par mois, ce problème est résolu, » dit la Ministre Maggie De Block. « Des petits bricolages pour le voisin ou pour des associations sont d’une grande importance pour la société. Ils mettent les gens en contact et renforcent le tissu social. »

De citoyen à citoyen

Les revenus provenant d’une série d’activités sont non taxés avec une administration rapide et simple via une application en ligne : www.activitescomplementaires.be. Ce sont des services payants occasionnels d’un citoyen vers un autre particulier.
Les trois activités les plus populaires sont :
  • 1. Petits travaux d’entretien (43%)
  • 2. Des cours de sport (13%)
  • 3. Des cours particuliers (13%).

Via le travail associatif

Pour les activités dans le cadre du travail associatif, ce même statut est également d’application. Celui qui paye pour une série de services pour des associations socioculturelles sans but lucratif, des associations de fait ou des administrations publiques, ne doit pas payer d’impôts ou de cotisations sociales pour cela. Ceci nécessite également un enregistrement via www.activitescomplementaires.be.

Les trois activités les plus populaires sont
  • 1. Des activités sportives (65%)
  • 2. De l’aide pour la gestion administrative et l’organisation des activités (9%)
  • 3. Des initiations de sport, des mouvements de jeunesse, des œuvres pour les plaines de jeu (8%)
Pour plus d’infos, voir notre brève du 7 août 2018.

Publié 15-08-2018

  248