Les travailleurs belges perdent 1,8 jours de congé par mois

En travaillant de manière plus intelligente, les collaborateurs pourraient gagner du temps et stimuler leur productivité.

Les employés belges et luxembourgeois estiment qu'un meilleur accès à la technologie pourrait leur faire économiser 1,8 jour par mois. C’est ce qui ressort de la nouvelle étude commanditée par Ricoh Europe.

En Europe, près de la moitié (47%) des 3 600 travailleurs interrogés ne sont pas convaincus que la technologie utilisée sur leur lieu de travail leur permette d'être vraiment plus productifs. L'enquête révèle qu’ils désirent évoluer dans de environnements dotés de moyens numériques : 59% d'entre eux estiment même qu'une technologie plus innovante aurait un impact positif sur leur journée de travail.

Les employeurs ratent le coche en termes de productivité, car le faible accès à la technologie entraîne une perte de temps pour leur personnel. Notre étude montre clairement que les travailleurs à travers toute l'Europe veulent que leurs employeurs les aident à devenir plus productifs. Un meilleur accès à la technologie présente des avantages et pour l'entreprise, et pour l'employé, ce qui permet d'économiser du temps et de l'argent, tout en mettant en place une méthode de travail plus intelligente. » (Eric Gryson, CEO Ricoh Belgium Luxembourg).

Le temps que les employés estiment qu'ils pourraient économiser au travail chaque mois en utilisant la technologie pour travailler plus intelligemment, varie selon les pays en Europe. En France, les travailleurs pensent pouvoir gagner 1,8 jour par mois. En Russie par contre, ce nombre monte à 5,6 jours, soit une semaine entière de travail.

« Les travailleurs comprennent parfaitement que les nouvelles technologies peuvent avoir un rôle positif dans la croissance de leur organisation. Pour y parvenir, les chefs d'entreprise doivent à présent réfléchir à la façon dont ils utilisent ces nouvelles technologies numériques pour accroître la productivité, augmenter la flexibilité et améliorer la marge de manœuvre de leurs opérations. » (Eric Gryson, CEO Ricoh Belgium Luxembourg).

Source : communiqué de presse Ricoh Europe

Publié 21-12-2017

  240