Les chiffres du crédit-temps et des congés thématiques

Diminution pour le crédit-temps et augmentation pour les congés thématiques

Publié 29-10-2019

congés-circonstanciels-2019-3d

Progressivement, la « qualité de vie » est devenue une préoccupation, voire une revendication pour beaucoup de citoyens… Sur le plan des relations de travail, cela s’est traduit par la mise en place de nouveaux schémas d’organisation du travail permettant de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale…
Chaque année voit apparaître des nouveautés, modifications et adaptations. Toutes ces matières sont abordées de manière détaillée avec des exemples dans l'édition 2019 de l'annuaire "Congés circonstanciels".

245.831 allocations d’interruption en septembre 2019

En septembre 2019, un total de 245.831 allocations d'interruption ont été versées dans les différents systèmes d'interruption de carrière:
- 105.030 dans le cadre du crédit-temps (42,7 %) ;
- 88.870 pour les congés thématiques (36,2 %) ;
- 51.931 pour l'interruption de carrière du secteur public (21,1 %).

Par rapport à l'année dernière, il s'agit d'un recul de 4.806 allocations (- 1,9 %). Par ailleurs, 2/3 des crédits-temps et interruption de carrière concernent les systèmes de fin de carrière par lesquels les travailleurs âgés allègent leur régime de travail. 3/4 des congés thématiques concernent le congé parental. 

Diminution du crédit-temps et augmentation pour les congés thématiques

Pour le crédit-temps et l'interruption de carrière, on note des diminutions de respectivement 4.637 et 5.343 unités (- 4,2 % et - 9,3 %).
Concernant le crédit-temps, il faut tenir compte de la suppression du droit à un crédit-temps non motivé depuis le 1er avril 2017. L’évolution de l’interruption de carrière est quant-à-elle influencée par l’introduction du “zorgkrediet” (crédit de soins) pour les fonctionnaires du secteur public flamand depuis le 2 septembre 2016, après que la compétence pour cette matière ait été transférée au niveau régional dans la cadre de la Sixième réforme de l’Etat.

Le nombre d’allocations pour les congés thématiques augmente par contre de 6,2 % (5.174 unités). Le congé parental, le plus grand groupe des congés thématiques, évolue de 4.537 unités (7,0 %) sur une base annuelle. Pour les régimes moins étendus des congés pour assistance médicale et pour soins palliatifs, on note des évolutions de respectivement + 638 unités (3,4 %) et - 1 unité (- 0,3 %),

Tendance à la réduction du temps de travail d'1/5e

La majorité des allocations d’interruption concerne une diminution du régime de travail d’1/5e soit 162.024 unités (65,9 %). L’interruption d’ 1/5e est surtout populaire en crédit-temps puisqu'elle représente 78.533 unités (74,8 %) contre 55.803 unités (62,8 %) pour les congés thématiques.

Le nombre d’interruptions à plein temps est par contre plus limité : il s’agit de 4.204 unités (4,0 %) pour le crédit-temps et 12.870 unités (14,5 %) pour les congés thématiques.

Le nouveau système de congé parental à 1/10e temps a séduit 2.652 allocataires.

Répartition selon le sexe et la région

Ce sont davantage les femmes qui prennent les régimes de crédit-temps, de congé thématique ou de l’interruption de carrière. En septembre 2019 il s’agit de 159.651 allocataires féminins (64,9 %) contre 86.180 allocataires masculins (35,1 %).

En outre, c’est surtout en Région flamande qu’on utilise le crédit-temps, les congés thématiques et l’interruption de carrière: en septembre 2019, il s’agit de 173.772 allocataires (70,7 %) contre 60.729 en Région wallonne et 11.330 en Région de Bruxelles-Capitale (respectivement 24,7 % et 4,6 %).

Source : communiqué de presse de l'ONEm

  45