La lutte pour les talents IT est ouverte

Près de neuf entreprises sur dix (88%) dans le Benelux éprouvent des difficultés à trouver et à  retenir les bons professionnels IT, indique l’étude mondiale IT Skills Pulse Survey de Willis Towers Watson. L’analyse de bases de données (Big Data), le développement d’applications et la cybersécurité sont les compétences IT les plus rares dans le Benelux. Tous les secteurs – et pas seulement celui des hautes technologies ou des fintechs – doivent batailler pour attirer le talent. Et sont donc prêtes à offrir des rémunérations plus élevées ou des bonus supplémentaires.

La demande de profils IT est certes considérable dans le Benelux. Elle l’est aussi aux quatre coins de la planète. Quatre entreprises sur cinq (84%) dans le monde admettent avoir des difficultés à attirer et à retenir les bons professionnels de l’informatique. L’analyse de bases de données (Big Data) reste en tête du top 3 mondial des compétences recherchées, suivie par la cybersécurité et le développement d’applications.

Sortir le grand jeu
L’étude identifie les principaux moyens que les entreprises dans le Benelux mettent en œuvre pour attirer et retenir leurs profils IT:

Salaire et bonus en hausse

  • 61 pour cent des organisations sondées sont prêtes à proposer un salaire supérieur aux normes du marché.
  • 54 pour cent des entreprises offrent une prime de marché, en l’occurrence un montant mensuel supplémentaire qu’elles sont disposées à payer aux professionnels IT dans la mesure où leurs compétences sont cruciales pour leur entreprise.

Travail flexible, possibilités d’évolution et caractère innovant 

  • 80 pour cent des entreprises dans le Benelux proposent des modalités de travail flexible aux professionnels IT. Cet incitant est, en moyenne, plus largement proposé en Allemagne et en Europe occidentale.
  • Les possibilités d’évolution et le développement personnel sont, dans le Benelux, des facteurs tout aussi importants pour attirer le talent IT.
  • Une culture d’entreprise imprégnée d’innovation octroie également un avantage conséquent.

« Les organisations font, par exemple, de leur caractère innovant un facteur d’attractivité, » explique Michiel Klompen, High Tech Specialist chez Willis Towers Watson. « Nous voyons ainsi  certaines entreprises organiser des compétitions internes en vue de résoudre des problèmes IT stratégiques. En stimulant de cette manière l’innovation, elles cherchent à attirer les profils IT, dans l’espoir que le défi proposé les stimule et les garde plus longtemps motivés et désireux de travailler pour l’organisation. »

Revoir la stratégie salariale
Willis Towers Watson met en lumière que la numérisation sur le marché du travail provoque un écart entre l’offre et la demande de professionnels IT adéquats. En conséquence, le besoin de stratégies de rémunération nouvelles et innovantes, tant financières que non-financières, augmente. « Les modèles d’entreprise traditionnels sont obsolètes, car les entreprises dépendent de plus en plus de professionnels aux compétences IT spécifiques. Afin de trouver la bonne personne pour le bon poste, malgré la rareté, les stratégies en place doivent être remises en question, » souligne Klompen.

Source : communiqué de presse Blyde Belgium

Publié 06-12-2017

  204