Qui succèdera à Olivier Libois au poste de directeur général de la police administrative ?

Qui deviendra le nouveau directeur général de la direction générale de la police administrative (DGA) ? Cette question résonne dans les couloirs de la police depuis que l’ancien numéro 2 de la police fédérale, Olivier Libois, est devenu le chef de corps de la zone de police de Namur. Le mandat de Libois ne devait normalement prendre fin que le 7 mai 2017…

La fonction est actuellement officiellement vacante, et la procédure de sélection est lancée. Les personnes intéressées qui satisfont aux conditions peuvent se porter candidates jusqu’au 14 février 2017 inclus. Soit par envoi recommandé auprès du ministre de l’Intérieur Jan Jambon, soit par dépôt contre accusé de réception à la Direction générale Sécurité et Prévention.

Est uniquement admise la candidature d’un membre du personnel du cadre opérationnel âgé de 35 à 60 ans et titulaire du grade de :

  • commissaire divisionnaire de police ou commissaire de police de première classe ;
  • commissaire de police et détenteur du brevet de direction ou est dispensé de ce brevet ;
  • commissaire de police et revêtu, au 31 mars 2001, du grade de commissaire de police (communale) et qui était soit chef de corps de la police communale dans une commune de classe 17, soit n'était pas chef de corps de la police communale dans une commune de classe 20.

Les candidats doivent en outre satisfaire aux exigences de profil de la fonction de directeur général de la police administrative, ne peuvent pas avoir fait l’objet d’une évaluation avec mention finale « insuffisant » ni n’avoir encouru de sanction disciplinaire lourde « non effacée », et doivent se trouver dans une position administrative qui leur donne la possibilité de faire valoir leurs droits à la promotion et à la carrière barémique. Si le candidat exerce déjà un mandat, il doit en être titulaire depuis au moins 3 ans.

Une commission de sélection (composée de la CDP De Bolle, du DG DGJ Fontaine, du CDP Rasschaert, de la présidente du SPF Intérieur Mazzara, et de la secrétaire de Leu de Cecil) examinera chaque dossier de candidature et évaluera les candidats. Le commissaire général de la police fédérale rendra un avis sur la sélection, avec un éventuel ordre de préférence motivé parmi les candidats.

Enfin, le nouveau directeur général sera désigné par le Roi, sur proposition des ministres de la Justice et de l’Intérieur, et après avis motivé du Conseil fédéral de police, pour une période renouvelable de cinq ans.

Source:Appel aux candidatures pour le mandat de directeur général de la direction générale de la police administrative de la police fédérale (catégorie 5), M.B., 26 janvier 2017
Voir égalementPolice fédérale. Direction générale de la police administrative. Direction générale de l'appui et de la gestion. Mandat de directeur général, M.B., 10 avril 2012

Laure Lemmens / Benoît Lysy

Appel aux candidatures pour le mandat de directeur général de la direction générale de la police administrative de la police fédérale (catégorie 5)

Date de promulgation : 26/01/2017
Date de publication : 26/01/2017

Publié 30-01-2017

  124