Milquet remplacée par deux ministres au sein du gouvernement de la Communauté française

Le 18 avril 2016, Joëlle Milquet (cdH), vice-présidente et ministre de l’Education, de la Culture et de l’Enfance au sein du gouvernement de la Communauté française, a démissionné à la suite de son inculpation pour de présumés emplois fictifs à son cabinet lorsqu’elle était ministre fédérale de l’Intérieur en 2014. Elle est remplacée par deux ministres : Alda Greoli à la Culture et Marie-Martine Schyns à l’Education.

Culture

Alda Greoli était la cheffe de cabinet de Maxime Prévot à Namur et a été secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne. Elle devient vice-présidente et ministre de la Culture et de l’Enfance et reprend les compétences suivantes de Joëlle Milquet :

  • les matières culturelles (défense et illustration de la langue, beaux-arts, patrimoine culturel, musées et autres institutions scientifiques culturelles, bibliothèques, discothèques, éducation permanente et animation culturelle, loisirs, formation artistique), en ce compris le cinéma ;
  • le contrôle des films, en vue de l’accès des mineurs aux salles de spectacle cinématographique ;
  • la politique de santé qui relève des missions confiées à l’Office de la naissance et de l’enfance ;
  • l’aide aux personnes qui relève des missions confiées à l'Office de la naissance et de l'enfance ;
  • les centres de vacances, pour ce qui concerne la politique de la jeunesse, la formation postscolaire et parascolaire, la formation intellectuelle, morale et sociale, etc. ;
  • les activités et services de médecine préventive destinés aux nourrissons, aux enfants, aux élèves et aux étudiants ;
  • l’accueil de l'enfance ; et
  • l’Office de la naissance et de l’enfance.

Education

Marie-Martine Schyns a déjà occupé le poste de ministre de l’Enseignement obligatoire et de la Promotion sociale en 2013, en remplacement de Marie-Dominique Simonet. Elle devient ministre de l’Education et exercera les compétences suivantes :

  • l’enseignement, à l’exception de l’enseignement de promotion sociale, en ce compris :
    • l’enseignement fondamental ;
    • l’enseignement secondaire ;
    • la formation préscolaire dans les prégardiennats, à l’exception des missions confiées à l’Office de la naissance et de l’enfance ;
    • la reconversion et le recyclage professionnels ;
    • l’enseignement artistique à horaires réduits ;
    • l’enseignement artistique de niveau secondaire ;
    • l’inspection de l’enseignement ;
    • les activités parascolaires, les auxiliaires de l’enseignement et l’information ;
    • la formation postscolaire et parascolaire ;
    • les statuts des personnels de l’enseignement obligatoire, à l’exception de l’enseignement supérieur ;
    • la formation intellectuelle, morale et sociale ;
    • les centres psycho-médico-sociaux ;
    • l’enseignement spécialisé ;
    • les écoles européennes ;
    • l'orientation scolaire ; et
    • le pilotage interréseaux ;
  • les bâtiments scolaires.

Sport

Le remaniement ministériel consécutif à la démission de Joëlle Milquet a également eu un impact sur le portefeuille des Sports au sein du gouvernement de la Communauté française.

René Collin, ministre des Sports, a dû céder ces deux compétences à Rachid Madrane. Celui-ci est déjà ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles. Il est également chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale.

Concrètement, Rachid Madrane s’occupera dès maintenant aussi :

  • de l’éducation physique, des sports et de la vie en plein air, et
  • du contrôle médico-sportif.

En vigueur

La nouvelle répartition des compétences est applicable depuis le 18 avril 2016, soit le jour de la signature de l’arrêté du 18 avril 2016.

Source:Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 18 avril 2016 fixant la répartition des compétences entre les ministres et réglant la signature des actes du Gouvernement, MB 20 avril 2016.
Voir également :Arrêté du 22 juillet 2014 du Gouvernement de la Communauté française fixant la répartition des compétences entre les ministres et réglant la signature des actes du Gouvernement, MB 18 août 2014.

Karin Mees

Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant la répartition des compétences entre les ministres et réglant la signature des actes du Gouvernement

Date de promulgation : 18/04/2016
Date de publication : 20/04/2016

Publié 21-04-2016

  114