Les patients hémochromatosiques peuvent donner du sang

Les personnes atteintes d’hémochromatose héréditaire peuvent maintenant donner leur sang dès qu’ils se situent dans la phase d’entretien stable. Par ailleurs, les porteurs asymptomatiques des mutations HFE peuvent eux aussi être désormais des donneurs de sang.

Patients hémochromatosiques

L’hémochromatose est une maladie qui se caractérise par l’absorption excessive du fer contenu dans les aliments. Certains patients atteints de cette maladie – selon les estimations, environ 1.500 – doivent subir des saignées régulières, qui permettent de normaliser le taux de fer dans leur sang et dans leurs organes.

Ce type de patients peut dorénavant être donneur de sang. Jusqu’à présent, ils ne le pouvaient pas. Bien que leur sang soit très approprié dans le cadre du don de sang, il était traité comme un déchet. C’était ainsi parce que la législation exige que le don de sang soit un acte entièrement altruiste. Un prélèvement de sang dans le cadre d’un traitement – ce qui est le cas des patients atteints d’hémochromatose – ne pouvait pas être considéré, selon l’ancienne pensée, comme un don de sang ‘bénévole’. Ce qui signifie que le sang prélevé à des fins thérapeutiques était toujours détruit.

Mais cette interprétation est sur le point de changer. Les patients hémochromatosiques peuvent être donneurs de sang dès qu’ils se situent dans la phase d’entretien de leur traitement. Cela signifie que désormais, ils pourront choisir de ce qui se passera avec leur sang après une saignée : soit le donner, soit le faire détruire en tant que déchet biologique.

Attention. Le don de sang reste interdit au cours de la première phase du traitement.

Collaboration avec le médecin soignant

Le don de sang de patients souffrant d’hémochromatose est particulièrement bien suivi. Le prélèvement de sang s’effectue en collaboration avec le médecin soignant (spécialiste ou médecin généraliste). Celui-ci établi un rapport médical sur la surcharge en fer lors du premier prélèvement et un rapport de suivi au moins annuellement.

Porteurs asymptomatiques

Seule une minorité des porteurs des mutations HFE d’hémochromatose héréditaire présente une surcharge en fer pathologique. Le législateur stipule maintenant explicitement que le groupe des porteurs asymptomatiques (sans surcharge en fer) peut désormais être donneur de sang.

Fréquence plus élevée

En principe, les donneurs peuvent donner du sang maximum quatre fois par an. Il doit s’écouler au moins deux mois entre deux prélèvements sanguins. Il sera donc possible, pour les patients hémochromatosiques, de donner du sang plus souvent (sous la responsabilité du médecin), étant donné que certains parmi eux doivent subir jusqu’à six saignées par an.

Phase d’entretien

Un AR fixera encore les conditions et les paramètres de la phase d’entretien.

Entrée en vigueur

La loi du 15 février 2016 entre en vigueur le 1er avril 2016.

Source:Loi du 15 février 2016 modifiant la loi du 5 juillet 1994 relative au sang et aux dérivés du sang d’origine humaine en ce qui concerne le caractère altruiste du don de sang par des personnes atteintes d’hémochromatose, MB 14 mars 2016.

Ilse Vogelaere / Karin Mees

Loi modifiant la loi du 5 juillet 1994 relative au sang et aux dérivés du sang d'origine humaine en ce qui concerne le caractère altruiste du don de sang par des personnes atteintes d'hémochromatose

Date de promulgation : 15/02/2016
Date de publication : 14/03/2016

Publié 15-03-2016

  317