Le nouveau schéma de développement du territoire est publié mais n’est pas encore applicable

Arrêté du Gouvernement wallon adoptant la révision du schéma de développement du territoire adopté par le Gouvernement wallon le 27 mai 1999

La révision du schéma de développement du territoire (SDT), lancée à la suite de l’adoption du Code du développement territorial en 2017, est finalement achevée ! Après son adoption définitive le 16 mai dernier par le précédent gouvernement wallon, elle est parue au Moniteur belge de ce 12 décembre. La date d’entrée en vigueur du schéma révisé doit toutefois encore être fixée par le nouveau gouvernement.

Pour rappel, le SDT se présente comme « l’outil de nature juridique à travers lequel les autorités régionales peuvent définir la stratégie qu’elles comptent mettre en œuvre pour traduire concrètement le projet qu’elles proposent sur le territoire ». Il se fonde sur une analyse contextuelle de la Wallonie, tenant compte des principaux enjeux territoriaux, des perspectives et des besoins en termes sociaux, économiques, démographiques, énergétiques, patrimoniaux, environnementaux et de mobilité, ainsi que des potentialités et des contraintes du territoire.

Le schéma comporte 4 grands chapitres, à savoir :
  • Se positionner et structurer : notamment accroître le rôle de la Wallonie au niveau européen, et utiliser les réseaux de communication et de transport structurants comme des leviers de création de richesses et de développement durable ;
  • Anticiper et muter : notamment rencontrer les besoins actuels et futurs en logements accessibles et adaptés aux évolutions socio-démographiques, énergétiques et climatiques, anticiper les besoins économiques dans une perspective de développement durable et de gestion parcimonieuse du sol, ou encore assurer l’accès à l’énergie à tous en s’inscrivant dans la transition énergétique ;
  • Desservir et équilibrer : notamment soutenir les modes de transport plus durables adaptés aux spécificités territoriales et au potentiel de demande, et organiser la complémentarité des modes de transport ;
  • Préserver et valoriser : notamment valoriser les patrimoines naturels, culturels et paysagers et les préserver des pressions directes et indirectes de l’urbanisation, et soutenir une urbanisation et des modes de production économes en ressources.

Source: Arrêté du 16 mai 2019 du Gouvernement wallon adoptant la révision du schéma de développement du territoire adopté par le Gouvernement wallon le 27 mai 1999, M.B., 12 décembre 2019
Voir également
Arrêté du 12 juillet 2018 du Gouvernement wallon adoptant le projet de schéma de développement du territoire révisant le schéma de développement du territoire adopté par le Gouvernement wallon le 27 mai 1999, M.B., 17 octobre 2018
Benoît Lysy
  136