Le Conseil d’administration du Centre interfédéral pour l’Egalité des chances cherche trois suppléants

Le conseil d’administration du ‘Centre interfédéral pour l’Egalité des chances et la lutte contre le racisme et les discriminations’ s’est lancé à la recherche de trois nouveaux membres suppléants. Ces candidatures sont réservées aux intéressés de sexe masculin issus du monde académique, du monde judiciaire, de la société civile et des partenaires sociaux. Elles doivent être introduites au plus tard le 18 juillet 2015 auprès du président de la Chambre des représentants.

La Chambre doit nommer au total deux suppléants néerlandophones et un suppléant francophone pour un terme de six ans (renouvelable deux fois). Les éléments influençant la prise de décision sont la compétence, l’expérience, l’indépendance et l’autorité morale des candidats.

Le candidat nommé ne peut pas être membre du Parlement européen, des Chambres fédérales ou d’un parlement de Communauté ou de Région. Un mandat de membre du gouvernement fédéral, d’un gouvernement de Communauté ou de Région ou de secrétaire d’Etat est lui aussi incompatible avec un mandat auprès du conseil d’administration du Centre interfédéral pour l’Egalité des chances. Ne peuvent pas non plus siéger au conseil d’administration, les membres d’un cabinet ministériel ou d’une cellule stratégique et le co-directeur, le coordinateur ou un membre du personnel du Centre lui-même.

Le conseil d’administration du Centre interfédéral pour l’Egalité des chances compte au total vingt membres, auxquels s’ajoute un membre de la Communauté germanophone pour les matières qui concernent cette communauté. La moitié des membres (5 NL + 5 FR, dont au maximum 5 sont du même sexe) sont désignés par la Chambre. Les autres membres sont désignés par les Régions et les Communautés (10 + 1, dont au maximum 6 sont du même sexe).

Ensemble, ils assurent le fonctionnement quotidien du Centre. Celui-ci a pour mission de promouvoir l’égalité des chances, d’encourager la diversité dans notre société et de combattre toute forme de discrimination. Le Centre doit également remplir les tâches qu’il a reçues en vertu de la Convention des Nations Unies du 13 décembre 2006 relative aux droits des personnes handicapées.

Source:Appel aux candidats de sexe masculin pour les mandats de membre suppléant du conseil d’administration du Centre interfédéral pour l’Egalité des chances et la lutte contre le racisme et les discriminations, MB 18 juin 2015.

Laure Lemmens / Karin Mees

Date de promulgation : 18/06/2015
Date de publication : 18/06/2015

Publié 25-06-2015

  80