La vente de tabac aux mineurs bientôt interdite

Loi modifiant la loi du 24 janvier 1977 relative à la protection de la santé des consommateurs en ce qui concerne les denrées alimentaires et les autres produits afin d'interdire la vente de tabac et de produits similaires à des mineurs

A partir du 1er novembre 2019, il sera interdit de vendre des produits de tabac aux jeunes de moins de 18 ans. Le vendeur pourra demander au client de prouver son âge. Cette mesure de santé publique existe déjà mais ne concerne actuellement que les jeunes de moins de 16 ans. La Belgique s’aligne ainsi sur ses voisins français, néerlandais et allemands.

L’objectif de cette nouvelle mesure est évident : les jeunes étant particulièrement vulnérables, il est impératif de les dissuader de fumer autant que faire se peut. En outre, les jeunes qui commencent à fumer courent un risque plus élevé de dépendance à un âge plus avancé.
Notons également que les « produits de tabac » ici visés incluent le tabac, les produits à base de tabac ainsi que les produits similaires (tels que la cigarette électronique).

L’adoption de cette interdiction est l’occasion pour le législateur de dévoiler de nombreux chiffres éloquents : ainsi, selon la Fondation contre le Cancer, environ 26 % des Belges fument, alors que le tabagisme causerait encore chaque année la mort de 18.600 personnes dans notre pays. Près de la moitié des Belges âgés de 15 ans auraient déjà fumé au moins une fois, et l’OMS a montré (au niveau mondial) que plus de 25 % des filles entre 15 et 16 ans fument de manière coutumière.

Cette interdiction de vente de tabac aux mineurs entrera en vigueur le 1er novembre 2019.

Source: Loi du 12 juillet 2019 modifiant la loi du 24 janvier 1977 relative à la protection de la santé des consommateurs en ce qui concerne les denrées alimentaires et les autres produits afin d'interdire la vente de tabac et de produits similaires à des mineurs, M.B., 8 août 2019
Benoît Lysy
  201