La Communauté française agit également contre le coronavirus

Arrêté du Gouvernement de la Communauté française suspendant les activités de services du secteur de l'enfance pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19

Le gouvernement fédéral a déjà décidé de suspendre les cours et activités dans l’enseignement maternel, primaire et secondaire sur tout le territoire belge jusqu’au 3 avril inclus. La Communauté française confirme cette mesure en l’étendant à d’autres activités extrascolaires comme l’accueil des enfants et les activités des lieux de rencontre enfants et parents. Elle prévoit également des directives destinées aux établissements d’enseignement supérieur et d’aide à la jeunesse.

Sont ainsi suspendus jusqu'au 3 avril 2020 inclus :
  • l'accueil durant le temps libre des enfants (soit les activités autonomes encadrées et les animations éducatives, culturelles et sportives), à l'exception de l'accueil des enfants organisé avant et après les cours et activités scolaires soit à l'intérieur des écoles soit en dehors des écoles pour les élèves fréquentant des écoles dans lesquelles aucun accueil n'est organisé en dehors des heures scolaires ;
  • les activités des écoles de devoirs ;
  • et les activités des lieux de rencontre enfants et parents.

En ce qui concerne les Universités, les Hautes Ecoles, les Ecoles supérieures des Arts et les Etablissements d'enseignement de promotion sociale, les activités d'apprentissage sont organisées à distance du 14 mars au 3 avril 2020 inclus. Si ces activités ne peuvent pas être organisées à distance, elles sont suspendues. Par contre, les stages sont maintenus, et relèvent de la responsabilité du lieu d'accueil du stagiaire.

Les activités organisées par les organisations de jeunesse, les centres et les maisons de jeunes sont interdites du 14 mars au 3 avril.
Toutefois, s’il n'y a pas de contact avec un tiers extérieur à l’institution ou à l’organisme concernés, les activités de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative organisées à l'intérieur des institutions publiques de protection de la jeunesse, du centre communautaire pour mineurs dessaisis, et des organismes agréés en matière d’aide ou de protection de la jeunesse sont autorisées durant cette période.

De leur côté, les services agréés en tant que partenaires apportant de l'aide aux justiciablescontinuent à exercer leurs missions.

Enfin, sont fermés au public dans le cadre d'une pratique sportive, de compétition ou d'entrainement, du 14 mars au 3 avril 2020 inclus, les infrastructures à vocation sportive intérieure et extérieure. Toutefois, quatre centres sportifs de la Communauté française sont autorisés à permettre l'accès de leurs installations sportives aux sportifs disposant du statut de sportif de haut niveau. La ministre des Sports précisera les modalités et conditions de l'accès à ces infrastructures par voie de circulaire.

Ces différentes mesures sont en vigueur depuis le 14 mars 2020, et s’appliquent au moins jusqu’au 3 avril 2020 inclus.

Source: Arrêté du 13 mars 2020 du Gouvernement de la Communauté française suspendant les activités de services du secteur de l'enfance pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19, M.B., 17 mars 2020
Source: Arrêté du 13 mars 2020 du Gouvernement de la Communauté française portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 dans l'Enseignement supérieur, l'Enseignement de Promotion sociale, l'Aide à la jeunesse, les Maisons de justice, la Jeunesse et les Sports, M.B., 17 mars 2020
Voir également
Arrêté ministériel (fédéral) du 13 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, M.B., 13 mars 2020 ; err., M.B., 14 mars 2020
Plus d’infos sur le COVID-19 : www.info-coronavirus.be,www.sciensano.be et notamment le dossier de la RTBF
Benoît Lysy
  106