L’OCAM reçoit du personnel supplémentaire

Cette mesure avait déjà été annoncée mais est désormais effective : l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) reçoit du personnel supplémentaire. Onze nouveaux collaborateurs seront bientôt embauchés : deux experts de niveau A et neuf collaborateurs administratifs dont trois de niveau A, un de niveau B, quatre de niveau C et un de niveau D. Ces renforts sont nécessaires pour pouvoir continuer à travailler efficacement, surtout dans le contexte de la menace terroriste accrue.

Par voie de détachement

Attention : les emplois d’expert et d’agent administratif sont pourvus par voie de détachement, conformément à l’AR du 23 janvier 2007, d’agents statutaires dans les services d’appui. Il s’agit notamment des services de police, de renseignement et de sécurité et des SPF Mobilité, Finances, Intérieur et Affaires étrangères. Les postes sont pourvus selon une répartition fixée par le Conseil national de sécurité, sur proposition du directeur ou du directeur-adjoint de l’OCAM.

Il appartient aux ministres compétents pour les services d’appui de lancer un appel à candidatures. Les candidats qu’ils jugent les plus aptes à l’issue de la sélection passeront un entretien devant la commission de sélection de l’OCAM. Cette commission établira alors, pour chaque service d’appui, un classement motivé des candidats déclarés aptes à l’issue de l’entretien. Le classement sera communiqué aux ministres de l’Intérieur et de la Justice, et aux ministres compétents pour les services d’appui. Le candidat pouvant être détaché sera proposé sous trente jours.

Pour chaque service d’appui, la commission établit un classement motivé des candidats déclarés aptes à l’issue de l’entretien. Ce classement sera communiqué aux ministres et au ministre en charge des services d’appui, qui proposera son candidat sous trente jours.

Le détachement dure cinq ans et est renouvelable.

Lutte contre le terrorisme

Tout le personnel supplémentaire sera affecté à la lutte contre le terrorisme. Les agents se consacreront notamment à l’analyse et au traitement d’informations et de renseignements en rapport avec le phénomène du terrorisme, et à l’étude de situations géopolitiques.

Bientôt 62 collaborateurs

Quand les nouveaux postes seront pourvus, l’OCAM disposera de soixante collaborateurs (en plus du directeur et du directeur-adjoint) pour accomplir ses missions : douze analystes de niveau A, treize experts de niveau A et trente-cinq agents administratifs dont neuf de niveau A, douze de niveau B, neuf de niveau C et cinq de niveau D.

L’effectif est de seulement quarante-neuf à l’heure actuelle : douze analystes de niveau A, onze experts de niveau A et vingt-six collaborateurs administratifs dont six de niveau A, onze de niveau B, cinq de niveau C et quatre de niveau D.

25 juillet 2016

L’AR du 27 juin 2016 est entré en vigueur le 25 juillet 2016, soit le jour de sa publication au Moniteur belge.

Source:Arrêté royal du 27 juin 2016 modifiant l’arrêté royal du 23 janvier 2007 relatif au personnel de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace, MB 25 juillet 2016.

Laure Lemmens

Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 23 janvier 2007 relatif au personnel de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace

Date de promulgation : 27/06/2016
Date de publication : 25/07/2016

Publié 03-08-2016

  74