L’inflation est toujours en baisse en mai 2020

Indice des prix à la consommation du mois de mai 2020

En mai 2020, l’indice des prix à la consommation a baissé de 0,08 point (soit 0,07 %) par rapport à avril 2020 et se fixe à 109,45 points.

L’inflation recule pour le quatrième mois consécutif : elle tombe à 0,48 % en mai, contre 0,57 % en avril, 0,62 % en mars, et encore 1,10 % en février.

Le SPF Economie donne par ailleurs quelques précisions sur les méthodes de calcul de l’indice durant la période de crise, qui sont conformes aux recommandations méthodologiques établies par Eurostat en concertation avec les instituts nationaux de statistique (Statbel en Belgique).

L’indice pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, qui est fixé à 109,34 points, n’a pas été atteint en mai 2020.

Indice santé

L’indice santé baisse de 0,12 point en mai 2020 et s’établit à 110,10 points, contre 110,22 points en avril.

L’indice santé correspond à l’indice des prix à la consommation dont sont exclus divers produits : les boissons alcoolisées, les produits du tabac et les carburants (à l’exception du GPL), l’effet de la cotisation énergie (introduite en 1993) et de la taxe compensatoire des accises (introduite en 1995) (art. 2, § 1er de la loi concernant la promotion de l’emploi).

Indice santé lissé

L’indice santé lissé s’établit à 107,84 points en mai, contre 107,74 points en avril.

L’indice santé lissé, également appelé « indice lissé », est égal à la moyenne arithmétique des indices santé des quatre derniers mois (février, mars, avril et mai 2020) (art. 2, § 2 de la loi concernant la promotion de l’emploi).

Conformément à la loi du 23 avril 2015 concernant la promotion de l’emploi, l’indice santé lissé reste bloqué au niveau de mars 2015 (100,66 points) tant que la moyenne arithmétique des indices santé des 4 derniers mois, multipliée par un facteur de 0,98, ne dépasse pas le niveau de mars 2015 (art. 2, § 3 de la loi concernant la promotion de l’emploi).

Indice pivot

L’indice pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 109,34 points, n’a pas été atteint en mai 2020.

Le dernier dépassement de l’indice pivot a eu lieu au mois de février 2020.

Méthodes de calcul de l’indice durant la crise

Les mesures relatives au coronavirus ont un impact sur le calcul de l’indice. Pour les secteurs dans lesquels les magasins physiques sont fermés, les données sont collectées en ligne, s’il n’existe pas d’autre source de données. Pour les secteurs qui sont entièrement fermés (cafés, restaurants, voyages, etc.), les prix sont prolongés, avec ou sans correction des variations saisonnières.

Principales fluctuations de prix

En mai 2020, les produits qui ont eu le plus fort effet haussier sont :
  • la téléphonie mobile (+ 0,040 point) ;
  • le poisson et les fruits de mer (+ 0,040 point) ;
  • les services combinés de télécommunication (+ 0,035 point) ;
  • et les fleurs et plantes (*) (+ 0,030 point).

Ces hausses de prix ont été principalement compensées par des baisses de prix pour :
  • les billets d’avion (*) (- 0,065 point) ;
  • les villages de vacances (*) (- 0,050 point) ;
  • le gasoil de chauffage (- 0,040 point) ;
  • les boissons non alcoolisées (- 0,035 point) ;
  • les chambres d’hôtel (*) (- 0,030 point) ;
  • les légumes frais (- 0,030 point) ;
  • et la viande (- 0,030 point).

(*) conséquence de la prolongation des prix avec correction des variations saisonnières

Inflation

L’inflation recule pour le quatrième mois consécutif : elle passe à 0,48 % en mai, contre 0,57 % en avril, 0,62 % en mars, et encore 1,10 % en février.

Voir également
Loi du 23 avril 2015 concernant la promotion de l’emploi (loi concernant la promotion de l’emploi), M.B., 27 avril 2015 (art. 2,art. 3, art. 4,art. 6 et art. 20)
Benoît Lysy
  46