L’enveloppe ‘bien-être’ gonfle le pécule de vacances des pensionnés salariés

Arrêté royal portant adaptation au bien-être du pécule de vacances dans le régime de pension des travailleurs salariés

Bonne nouvelle pour les pensionnés salariés : leur pécule de vacances augmente de 3,7% au 1er mai 2019. Il s’agit d’une adaptation au ‘bien-être, définie en concertation avec les partenaires sociaux.

Une hausse de 3,7%

Les montants de base du pécule de vacancesqui figurent dans le ‘Règlement général du régime de pension des travailleurs salariés’ sont, en effet, adaptés comme suit :
  • 185,45 euros par an (au lieu de 178,83 euros) pour les bénéficiaires d'une pension de retraite calculée au taux de 75% des rémunérations brutes réelles, fictives et forfaitaires (= taux ménage);
  • 111,22 euros par an (au lieu de 107,25 euros) par an pour les autres bénéficiaires de la pension de retraite (= taux isolé) et pour les conjoints survivants qui bénéficient de la pension de survie.

Pour ces deux catégories de bénéficiaires, un pécule complémentaire est accordé de manière à atteindre au total (pécule de vacances + pécule complémentaire), respectivement, un montant maximum de :
  • 726,87 euros par an (au lieu de 700,94 euros); et
  • 581,50 euros par an (au lieu de 560,75 euros).

Tous ces montants de base sont liés à l’index.

Le pécule de vacances annuel et le pécule complémentaire sont multipliés par un coefficient. Celui-ci est porté à 1,24621475 (contre 1,20175 en mai 2018) sans que le pécule de vacances total (pécule complémentaire inclus) n’excède les montants maximums précités. Le montant du pécule est ainsi limité dans certains cas.

En chiffres réels

Concrètement, les montants maximums des pécules de vacances payés en mai 2019 s’élèvent à (indice 144,42) :
  • 1 017,76 euros maximum : pour une pension de salarié au taux ménage;
  • 814,22 euros maximum : pour une pension de salarié au taux isolé ou une pension de survie.

Ces pécules de vacances sont versés en même temps que la pension du mois de mai.

Source: Arrêté royal du 30 avril 2019 portant adaptation au bien-être du pécule de vacances dans le régime de pension des travailleurs salariés, M.B., 7 mai 2019
Béatrice Morais
Wolters Kluwer
  1623