Covid-19 : toute communication externe émanant de policiers doit être approuvée par le Centre national de crise

Circulaire ministérielle n° GPI 94 concernant les directives consécutives aux mesures prises dans le cadre de la lutte contre le virus COVID-19

Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem est clair dans sa nouvelle circulaire GPI 94 sur la crise du coronavirus : toute forme de communication sur le Covid-19 émanant de policiers est interdite si elle n’a pas été soumise préalablement à une concertation avec et une approbation par le Centre national de crise. Il insiste également pour que les mesures fédérales soient appliquées de manière uniforme et souligne le caractère contraignant des directives émanant de la « task force GPI ».

Le ministre publie cette circulaire, car dans beaucoup de services, des questions et des doutes surgissent, semant la confusion sur la manière de réagir à la crise et d’appliquer les mesures fédérales. C’est compréhensible, déclare le ministre, mais il s’avère « qu’une certaine liberté est parfois prise pour interpréter ou vider de leur substance les règles adoptées jusqu’à présent, ainsi que leurs conséquences statutaires pour les membres du personnel ». C’est tout à fait irresponsable, voire totalement dangereux, ajoute le ministre dans sa circulaire.

Lire les informations

Il invite dès lors tous les membres du personnel à lire attentivement et à appliquer rigoureusement les informations écrites concernant la crise, qui sont disponibles par le biais du « portail d’information Covid-19 » sur WiKiPol - GPI. Celui qui, après cette lecture, souhaite encore poser des questions peut s’adresser au « Contact Center COVID-19 ».

Suivre les directives de la task force GPI

Pieter De Crem insiste sur le fait que toutes les directives qui émanent de la task force GPI ont un caractère contraignant. Il exige dès lors « une application rigoureuse et sans nuance de celles-ci par toutes les composantes de la police intégrée ». La task force assure une politique univoque au sein de la police intégrée, ainsi qu'une application uniforme de tous les textes réglementaires sur le Covid-19. Cette task force est également représentée au sein du Comité fédéral de coordination COFECO, qui a été créé à la suite au déclenchement du plan d’urgence national.

Ne pas diffuser des informations d’initiative

Enfin, il attire l’attention sur le fait que la communication externe sur le Covid-19 est coordonnée par le Centre national de crise (discipline 5 – D5). Il est donc interdit de diffuser des informations d’initiative. Toute forme de communication externe doit être soumise préalablement à une concertation avec et une approbation par la D5. Le ministre espère que la circulaire contribuera « à une communication plus rationnelle et à une politique uniforme pour la police intégrée dans le cadre de cette situation exceptionnelle de lutte contre l’épidémie ».

Laure Lemmens
Wolters Kluwer
  97