Covid-19 : Quels sont les 14 pays auxquels l’UE ouvre ses frontières?

Recommandation (UE) n° 2020/912 du Conseil concernant la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l'UE et la possible levée de cette restriction

Le Conseil de l’Union européenne recommande aux États membres de lever l’interdiction d’effectuer des voyages non essentiels à partir du 1er juillet pour les ressortissants de quatorze pays hors de l’Union européenne. L’Europe se base pour ce faire sur le nombre d’infections au Covid-19 pour 100 000 habitants au cours des quatorze derniers jours, des mesures de protection prises, de facteurs économiques et sociaux et le principe de réciprocité. Le nombre d’infections ne peut ainsi pas être plus élevé dans le pays concerné que la moyenne de l’Union européenne. Les ressortissants des États-Unis, de Russie et du Brésil ne sont pour l’instant pas les bienvenus. L’Europe adaptera la liste des pays autorisés toutes les deux semaines.

L’Union européenne estime qu’il est sûr de voyager depuis et vers :
  • les autres États membres de l’Union européenne ;
  • Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican ;
  • les pays associés à l’espace Schengen : l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse ; et
  • les quatorze pays tiers suivants (dans l’ordre alphabétique) : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay ;
  • éventuellement la Chine. La Chine occupe une position spéciale à cet égard. L’Union européenne ouvre ses frontières extérieures si la Chine fait de même, mais ceci n’est pas encore confirmé.

Des exceptions sont accordées en matière d’interdiction de voyage aux membres de la famille de citoyens de l’Union européenne et les résidents de longue durée ainsi que pour les personnes devant voyager en raison d’une fonction ou d’un besoin essentiel(le), comme les diplomates, les camionneurs ou les travailleurs saisonniers.

Le Danemark, l’Irlande et la Grande-Bretagne n’ont pas encore souscrit à cette recommandation européenne.

Carine Govaert
  50