Covid-19 : l’INAMI rembourse les tests pour les groupes à risque à partir du 1er mars

Arrêté royal n° 28 modifiant l'arrêté royal n° 20 du 13 mai 2020 portant des mesures temporaires dans la lutte contre la pandémie COVID-19 et visant à assurer la continuité des soins en matière d'assurance obligatoire soins de santé

Dans l’arrêté de pouvoirs spéciaux n° 20, le gouvernement fédéral a disposé que l’assurance maladie n’interviendrait pour la détection des anticorps contre le virus SARS-CoV-2 que pour le personnel de certains établissements à risque et ce, tant qu’il y a une pénurie de matériel de test, à savoir tant que le l’arrêté royal du 17 mars 2020 relatif aux tests rapides est en vigueur. Avec l’arrêté de pouvoirs spéciaux n° 28, le gouvernement précise que ce droit à une intervention de l’INAMI n’entre pas en vigueur le 3 juin, comme l’arrêté d’exécution le laisse supposer, mais bien le 1er mars 2020.

L’INAMI indemnise les tests via immunoassay auprès du personnel de soins et du personnel travaillant dans les hôpitaux, des laboratoires cliniques ou collectivités, avec haut risque de contagion (service Covid, maisons de repos ou laboratoire clinique), dans le cadre du management local du risque. L’INAMI intervient également dans les frais de test de trois groupes de patients hospitalisés et ambulants, quel que soit leur environnement de travail.

Le montant de base s’élève à 9,60 euros. Il n’y a aucune intervention personnelle du patient et aucun supplément d’honoraires ne peut être facturé.

Voir aussi:
Carine Govaert
  17