Covid-19 : L’INAMI rembourse les tests au personnel des institutions à risque

Arrêté royal portant exécution de l'article 70, alinéa 3, de l'arrêté royal n° 20 du 13 mai 2020 portant des mesures temporaires dans la lutte contre la pandémie COVID-19 et visant à assurer la continuité des soins en matière d'assurance obligatoire soins de santé

Un arrêté royal publié le 29 mai fixe les conditions d’intervention de l’assurance maladie pour les tests sérologiques rapides pour la détection d’anticorps contre le virus SARS-CoV-2 et les groupes-cibles concernés.

L’INAMI rembourse les tests via immunoassay exécutés chez les : « dispensateurs de soins et personnel travaillant dans les hôpitaux, laboratoires cliniques ou collectivités, avec un haut niveau de contagion (services COVID, maisons de repos ou laboratoires cliniques), dans le cadre du management local du risque. »

Il intervient également dans les frais de dépistage pour trois groupes de patients hospitalisés et ambulants, quel que soit leur lieu de travail.

Le test doit également répondre à une série de conditions. Il doit notamment être réalisé par un laboratoire qui satisfait aux exigences de qualité de Sciensano avec le matériel de test figurant sur la liste recommandée par l’institut.

La base de remboursement de la prestation est de 9,60 euros, sans intervention personnelle du patient. Aucun supplément d’honoraires ne peut être porté en compte.

Cet arrêté royal est entré en vigueur le 3 juin 2020.

Voir aussi:
Carine Govaert
  47