Bruxelles adapte l’obligation de test et de quarantaine après le retour d’une zone rouge

Arrêté du Collège réuni de la Commission communautaire commune portant exécution de l'article 13/1, § 3, de l'ordonnance du 19 juillet 2007 relative à la politique de prévention en santé et abrogeant l'arrêté du 4 août 2020 du Collège réuni de la Commission communautaire commune portant exécution de l'article 13/3, § 3, de l'ordonnance du 19 juillet 2007 relative à la politique de prévention en santé

À la suite du Conseil national de sécurité du 23 septembre 2020, Bruxelles a adapté l’obligation de test et de quarantaine pour les personnes qui reviennent d’une zone rouge. Les accords « nationaux » s’appliquent donc également sur le territoire bruxellois.

La règle de base reste que toute personne qui revient d’une zone rouge doit immédiatement se faire tester et se mettre en quarantaine.

Mais test et quarantaine ne sont pas obligatoires si la personne concernée remplit en ligne le document d’auto-évaluation qui est repris dans le Passenger Locator Form, que le système génère un résultat négatif et que le risque de contamination est donc faible.

L’obligation de test et de quarantaine ne s’applique pas non plus pour les personnes qui ont séjourné moins de quarante-huit heures dans une zone rouge et pour celles qui restent moins de quarante-huit heures en Belgique.

Il existe également une exception à l’obligation de quarantaine (pas à l’obligation de test) pour les déplacements essentiels et les activités essentielles qui y sont liées, si celles-ci ne peuvent pas être reportées au-delà de la période normale de quarantaine. Les personnes visées par cette exception doivent apporter la preuve du caractère essentiel de leurs activités si cette preuve leur est demandée.

Bruxelles adapte le régime de retour dans le contexte de la Covid-19 qui est repris dans l’ordonnance du 19 juillet 2007 relative à la politique de prévention en santé. Ce régime s’appliquera « tant que subsistera l’état de pandémie de Covid-19 déclaré le 11 mars 2020 par l’Organisation mondiale de la santé ».

Les adaptations sont entrées en vigueur le 1er octobre 2020. L’arrêté du 4 août 2020, dans lequel le Collège réuni décidait lui-même qui pouvait rentrer sans restriction sur le territoire de Bruxelles, est abrogé.

Voir aussi:
Carine Govaert
  74