L. Cortebeeck élu président de l’OIT

Luc Cortebeeck, Président d’honneur de la CSC, a été élu Président de l’Organisation internationale du Travail (OIT), pour un mandat d’une année. A ce titre, il présidera notamment le conseil d’administration de l’OIT. Ce n’est que la quatrième fois dans la longue histoire de l’OIT, fondée en 1919, que le président n’est pas issu des cercles gouvernementaux. Lors de cette élection, Luc Cortebeeck a reçu le soutien du groupe des travailleurs (qu’il a présidé ces six dernières années), du groupe des employeurs et du groupe des gouvernements au sein de l’OIT.

«C’est une belle reconnaissance du travail accompli par Luc Cortebeeck sur le plan international», déclare le Président de la CSC, Marc Leemans. « Ces dernières années, les pays qui foulent aux pieds les droits sociaux doivent rendre des comptes à l’OIT. Et à Luc Cortebeeck ! Son attitude est très largement appréciée. L’Organisation Internationale du Travail a également une grande estime pour la manière dont il s’efforce de dégager systématiquement un consensus. »

« Son élection traduit certainement aussi une reconnaissance à l’échelle mondiale de la concertation sociale, dont la Belgique et ses partenaires sociaux sont les principaux représentants. Si certains dans notre pays sont tentés de remettre en cause le rôle central de la concertation sociale, de nombreux pays nous envient notre système car il génère de la prospérité et assure un équilibre. L’OIT avec sa structure tripartite unique en a parfaitement conscience. Ce n’est pas un hasard si Luc Cortebeeck est élu à la présidence de l’OIT. »

Source : communiqué de presse CSC

Publié 06-07-2017

  262