Les entreprises européennes se voient infliger les premières amendes suite à l’entrée en vigueur du RGPD

Des amendes jusqu'à 50 millions d'euros. Un an après l'introduction du RGPD, un certain nombre d'entreprises étrangères se sont fait prendre et de lourdes amendes ont été imposées.

Bien sûr, toutes les infractions ne s'accompagnent pas de sanctions d'une telle ampleur, mais les coûts peuvent néanmoins être élevés.

Publié 27-05-2019

Tout qui ne gère pas correctement les données ou ne signale pas une fuite à temps peut se voir infliger une amende allant jusqu'à 2 % de son chiffre d'affaires annuel. En cas de fautes graves, une amende de 4 % du chiffre d'affaires mondial est même prévue.

Ainsi, l'an dernier en France, Google a été condamnée à une amende record de 50 millions d'euros. Google n'est pas la seule dans cette situation; de nombreuses autres petites et grandes entreprises et organisations à but non lucratif ont été punies conformément aux règles du RGPD.

Curieux(se) de savoir quelles sanctions ont déjà été imposées ? Nous avons mis en lumière quelques cas particuliers qui se sont produits à l'étranger.

 

  119