Une plateforme pour protéger les avocats défenseurs des droits de l'homme!

Un grand pas a été franchi récemment en matière de protection des avocats avec le lancement d’une nouvelle plateforme en ligne de protection des avocats et défenseurs des droits de l’homme à travers le monde.

Le Conseil des barreaux européens (CCBE) a salué ce lancement.

Cette plateforme est un nouvel instrument important pour renforcer la protection des avocats menacés car elle centralisera les alertes concernant les attaques à l’encontre des avocats à travers le monde.

Le CCBE avait proposé l’an dernier de créer cette plateforme sur le modèle de la plateforme pour renforcer la protection du journalisme et de la sécurité des journalistes lancée par le Conseil de l’Europe en 2015.

La nouvelle plateforme a été présentée le 30 mars à l’atelier « Comment renforcer la protection des avocats en danger à travers le monde ? Outils pratiques du mécanisme de l’UE pour les défenseurs des droits de l’homme », organisé conjointement par le CCBE et le Mécanisme de l’UE pour les défenseurs des droits de l’homme. L’événement a rassemblé environ 70 participants, parmi lesquels des barreaux, des associations d’avocats internationales, européennes et nationales, des avocats et des ONG de défense des droits de l’homme.

Mercedes García Pérez, chef de la Division des droits de l’homme du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), et Sarah Rinaldi, de la Direction générale de la coopération internationale et du développement (DEVCO), ont présenté les initiatives de l’UE en faveur des avocats et défenseurs des droits de l’homme.

Le président du CCBE, Ruthven Gemmell WS, et le président du comité Droits de l’homme du CCBE, Patrick Henry, ont rappelé la détérioration de la situation des avocats dans de nombreux pays et ont fait état de la mobilisation internationale et des initiatives du CCBE en faveur des avocats menacés.

Les représentants du Mécanisme de l’UE pour les défenseurs des droits de l’homme ont présenté la nouvelle plateforme, ainsi que d’autres outils pratiques pour aider les avocats et défenseurs des droits de l’homme en danger.

Des témoignages ont été exprimés par le président du comité exécutif du barreau colombien et des avocats en danger du Burundi et du Kenya qui ont bénéficié du programme de réinstallation temporaire du Mécanisme de l’UE pour les défenseurs des droits de l’homme.

Source: Communiqué de presse du CCBE, 30 mars 2017

Publié 04-04-2017

  192