«Une démocratie qui sacrifie la justice est une démocratie menacée»: les bâtonniers adressent une «mise en demeure publique» à l’État

JuristenkrantCe 20 mars 2015 à 13h00, l'ensemble des avocats, magistrats, greffiers et membres des personnels des greffes et des parquets, experts judiciaires se réuniront ensemble pour dénoncer le manque de moyen accordé par le gouvernement à la justice.

Dans ce même mouvement de grogne, les bâtonniers des Cours d'appel de Bruxelles, Liège et Mons ont adressé une mise en demeure publique à l'Etat. Ils y dénoncent le manque de moyen actuel et les restrictions budgétaires à venir.

«Nous pensons fondamentalement qu'une démocratie qui sacrifie la justice est une démocratie menacée et vacillante autorisant toutes les dérives», y écrivent les bâtonniers.

Réunis ce 16 mars 2015 en assemblée générale, l'ensemble des bâtonniers francophones et germanophone et des administrateurs d'AVOCATS.BE se sont associés à cette mise en demeure. Ce texte a également été rédigé en coordination avec les bâtonniers flamands et l'O.V.B.

Cliquez ici pour lire cette "Mise en demeure publique".

Lisez également la carte blanche de Thierry Papart: "Je suis Justice".

Publié 19-03-2015

  28