Vidéo - Xavier Van Gils "Quel regard les avocats portent-ils sur leur formation?"

Legal Trend Catcher – La formation d'avocat

Wolters Kluwer Belgium a mené récemment une enquête auprès des avocats belges. Trois volets étaient abordés dans cette enquête: la profession d’avocat (épanouissement professionnel, défis, difficultés…), la pratique quotidienne (gestion du cabinet et du temps) et la formation d’avocat.

Nous avons soumis les résultats de cette enquête à Jean-Pierre Buyle, président d’avocats.be et Xavier Van Gils, futur président d’avocats.be (VIDEO).

Lisez ci-dessous les résultats du dernier volet de cette enquête relatif à formation des avocats et découvrez l’avis de Xavier Van Gils en vidéo.

Publié 12-03-2019

Un fossé entre études et pratique

Les avocats notent une discordance entre les études et la pratique.

85 % estiment qu’à la sortie des études, ils sont insuffisamment préparés aux défis qui les attendent dans la pratique. 89 % des avocats estiment que trop peu de compétences en matière d’entrepreneuriat leur sont enseignées durant leur formation. 64 % des avocats interrogés pointent également, comme lacune dans leurs études, la gestion des clients et la moitié estime que des compétences en management et leadership devraient être enseignées durant le cursus universitaire.

Xavier Van Gils rappelle que l’université forme des juristes et pas des avocats mais annonce qu’une réflexion est en cours, avec les universités notamment, pour voir comment mieux former à la profession d’avocat.

Par ailleurs, Xavier Gils annonce qu’une réforme de la formation initiale (formation CAPA) est en cours et devrait être effective dès septembre 2019. La formation générale sera plus pratique et plus concrète et des formations en soft skills sont prévues pour renforcer les compétences des jeunes avocats en matière de communication, gestion de cabinet…

Pas assez formé aux nouvelles technologies

Le manque de compétences technologiques est une lacune pointée par près de la moitié du panel.

62 % estiment néanmoins que la formation continue des avocats est suffisamment adaptée à l’évolution de la profession d’avocat.

 

Pour Xavier Van Gils, la formation continue doit sensibiliser les avocats à une série de problématiques nouvelles et notamment, relatives à la transformation numérique de la profession.

L’offre de formation continue ainsi que divers projets tels que l’Incubateur, l’Electrochoc numérique… peuvent pallier cette lacune technologique et permettre aux avocats de se familiariser avec les LegalTech.

 

 

  273