1er hackathon juridique de l'Incubateur européen du barreau de Bruxelles

La transdisciplinarité au service de l’avocat

Ces 9 et 10 novembre derniers avait lieu à Bruxelles le premier hackathon juridique belge. Au même moment, l’Université de Gent organisait son premier Legal Techathon (contraction de Legal tech et Hackaton).

Un hackathon? Kesako?

Publié 19-11-2018

Catherine Massard

Un hackathon est un événement au cours duquel des spécialistes de différentes disciplines se réunissent durant plusieurs jours autour d'un projet collaboratif de programmation informatique ou de création numérique.

Des juristes, des avocats, des ingénieurs et des informaticiens se sont donc donné rendez vous le WE dernier à Bruxelles pour développer ensemble des projets IT sur le thème de la récupération de créance.

Cet événement est l’initiative de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles, organe établi par le conseil de l’Ordre francophone des avocats du barreau de Bruxelles en collaboration avec le Nederlandse Orde Van Advocaten bij de Balie te Brussel et présidé par Vinciane Gillet et Grégory Lewkowicz (lisez également l’interview de Grégory Lewkowicz).

La richesse d’un tel événement tient en un mot: transdisciplinarité. C’est en rassemblant d’une part l’univers juridique et d’autre part, l’univers technologique, que l’on parvient à faire émerger des idées essentielles, innovantes et inédites pour renouveler un secteur en pleine mutation.

hackaton

“Je suis convaincu qu’il faut confronter nos connaissances pour relever les défis qui se présentent aux avocats. Si nous unissons nos forces, nous allons démystifier les situations et peut-être même les maîtriser”, a déclaré Michel Forges, bâtonnier du barreau de Bruxelles.

Car, si l’événement a suscité beaucoup de curiosité, on ne peut nier un certain déficit de conscientisation aux problématiques numériques de la part des avocats. Et, même lorsque la conscience est là, l’équipement IT ne suit pas nécessairement au sein de la profession… En rassemblant ces deux univers, l’hackathon fournit donc la possibilité de faire surgir des synergies nouvelles et d’offrir ainsi des solutions inédites pour améliorer le quotidien des avocats.

Le thème retenu cette année était le recouvrement de créances. Ce thème s’est imposé car cette matière se prête à l’automatisation et est pratiquée d’une manière ou d’une autre par quasiment tous les avocats.

6 équipes (Assas Hacking The Law, Debt'X, DL4T, HackaLex, Lawyer With(out) Coders et Magpie) se sont ainsi affrontées pour développer un prototype d’application informatique destinée à faciliter le travail de l’avocat dans ce domaine. Tout au long du concours, ils ont pu bénéficier du conseil d’experts belges et européens.

Le jury était composé de Me Michel Forges, bâtonnier; Me Pierre Sculier, vice-bâtonnier; Me Stéphane Boonen, administrateur de l’OBFG; Me Vinciane Gillet, membre du conseil de l’Ordre et présidente de l’Incubateur; Me Adrien Van Den Branden, membre de l’Incubateur d’Avocats.be; Me Elisabeth Walthery, Quentin Debray ainsi que les professeurs Stéphane Baller (Paris II Panthéon Assas), Alexandre De Streel (UNamur), Benoît Frydman (ULB), Gregory Lewkowicz (ULB), David Restrepo-Amariles (HEC-Partis) et Alain Strowel (UCL). Ils ont été rejoint par Me Jean-Pierre Buyle, président de l’OBFG, pour la remise des prix.

Trois équipes ont été primées et ont reçu un prix de l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles: 

  • L’équipe Magpie pour leur application "Magpie" visant à faciliter la récupération de créance en général en offrant une vue panoramique sur les dossiers.   
jury

Dodo Chochitaichili, Antoine Dejonckheere, Karim Douieb, Gautier Krings, Maurice Krings, Dauphin de l'Ordre, Pierre Yves Thoumsin, Selin Suntay.

  •  L’équipe Assas Hacking The Law pour leur application web en mode SaaS « 2MB » (My money back) relative au recouvrement amiable qui a pour but d’anticiper la dette et de la traiter en phase amiable précontentieuse.

Cédric Papoz, Delphine Amiot, Deogracias Kabanda, Julie Mazeaud, Catherine Benard, Berton Lutina Mulamba, Sacha Gaillard 

  • L’équipe DL4T pour leur application web en mode SaaS « Save The Debt » relative à l’optimisation des procédures de récupération de créances transfrontalières.

Jonathan J. Attia, Julie Charpenet, Caroline Lequesne Roth, Anana Postoaca, Tomasz Ras, Benjamin Roth

C’est désormais les avocats du Barreau de Bruxelles eux-même qui vont pouvoir choisir le projet qui leur semble le plus prometteur. Les avocats seront prochainement appelés à voter en ligne pour le projet qui leur paraît répondre au mieux aux impératifs de la pratique professionnelle. Le prix des avocats du barreau de Bruxelles leur sera remis.

Cet hackathon fut un grand succès pour l'Incubateur européen du barreau de Bruxelles qui rééditera peut-être l'événement dans les années à venir. D’ici là, il poursuit sa mission de sensibilisation des avocats aux développements technologiques et proposera prochainement, outre diverses conférences, des “kit digital starter”et des formations au codage.

  322